Océan(s) – Recueil de Charles-Eric Charrier aux Editions QazaQ

Avec « Océan(s) » Charles-Éric Charrier conclut une trilogie démarré avec « Outre-Camps ». Trois courts recueils d’une densité poétique remarquable. Océans(s) façonne des paysages peut-être plus intimes. Et cisèle des vers souvent bouleversants. Écriture en apparence abstraite, elle dessine une intériorité singulière, empreinte de spiritualité, d’un apaisement puissant. La forme, ensuite, de ces mots est saisissante ; ils construisent une poésie sans équivalent, se jouant parfois d’une grammaire établie, pour y établir des ruptures, une musique différente. Une approche presque visuelle pour mieux dessiner l’indicible.

« Océan(s) » – Recueil de Charles-Eric Charrier – Editions QazaQ – ISBN : 978-2-492483-48-6

Teos du Jeudi

ADIEU VIEILLE EUROPE, QUE LE DIABLE T’EMPORTE !

Tout ce qui appartient au monde d’ici-bas passe.
Tristesses et joies, pas la peine de s’y attarder.

Imbécile heureux – mon âme de samouraï – à me considérer comme déjà mort.

Sous palmier de jugement dernier, mon chat se met à miauler

Quis ut Deus?

PAS BESOIN D’ALLER EN PENNSYLVANIE POUR VIVRE COMME UN AMISH

A faire mûrir la mort et l’amour. Rien d’autre que ça.

J’abandonne en confiance mon avenir.

Présent, fidèle – L’Eternel lui ne change pas.

Écrit par Cyril Pansal

ÉCOLE / DÉNICHEUR

50 mots choisis par chacun des deux auteurs, puis regroupés aléatoirement par paire. De là naissent suites de poèmes et de textes autour de leurs photos venant illustrer chaque nouvel échange poétique.

******

Le lundi, c’était à celui qui dénicherait un nouveau livre, un nouveau disque à raconter. Nous étions sur le muret de l’école. Déjà tes yeux et ton sourire me faisaient deviner notre amitié et les chamboulements de mon cœur.

Le directeur, M. Propre, ex-pater familias d’une petite école d’Haïti, était un dénicheur de bêtises, une tête chercheuse qui de son bureau sentait les complots se fomenter jusqu’au bout de la cour de notre collège privé du Centre-Bretagne. Mon copain Jean-René, grand fan de Lloyd Cole and the Commotions, qui m’avait fait découvrir les premiers albums d’Aztec Camera et de Fra Lippo Lippi, me rendait visite lors de la pause déjeuner. Lui était un électron libre de l’école publique, dite l’école du diable située chez les bidasses de Coëtquidan.


Un vent de liberté passait les murs du collège à chaque fois qu’il venait me voir pour faire du « trafic » de cassettes enregistrées autant que parler des Smiths, du handball et des filles du collège. On s’asseyait sur les petites marches qui menaient à la grande salle d’examens, dite la salle de torture (qui était aussi la salle où s’entreposaient anarchiquement nos sacs et cartables lors des quelques récrés journalières). Un jour de printemps trop beau pour lui, notre poisson nettoyeur qui avait constaté la visite régulière de Jean-René, se décida à venir alpaguer l’intrus pour le prier de quitter l’enceinte de l’établissement. Jean-René qui n’était pas sous l’emprise de son diktat et de ses protocoles imaginaires inventés sur-le-champ, se releva subitement et avant de s’en aller, lui rétorqua d’un ton sec et ferme : « Qu’est-ce que l’on fait de mal, hein ? Franchement, c’est ridicule, on se croirait ici dans une prison. » Pris au dépourvu, M. Propre lui lâcha à demi-mot un : « Je sais, je suis désolé. » En ce début de printemps, le verre de l’aquarium du collège, cœur sacré du sanctuaire pour algues desséchées et menu fretin craintif, avait été fêlé.

Textes/Illustration : David Jacob/Eric Tessier

Du deuil et de l’absence

du deuil et de l’absence
j’imagine une histoire
me promenant sur vos morts
je crache sur vos gueules
sans désirs et sans sueurs
du deuil et de l’histoire
où j’annihile chaque seconde
d’un enfer
je crache sur vos mères
prépucément indignes
du deuil et de votre hypocrisie
j’arrache la vertu et les vêtements
 » oh quel chien ce type ! « 
 » madame voyons c’est un homme mais il ne le sait pas « 

Texte : Pierre Vandel Joubert

Toile : Pierre Vandel Joubet – « homme forêt rouge »- acrylique toile – 50*60 cm – mai 2022