Christine Zottele – Vous vivez dans quel monde?

ISBN : 978–94–92285–17–1 
114 pages 18×24 cm

Gratuit

À la question « Dans quel monde vous vivez ? » je fais différentes réponses, selon les jours, selon mon humeur, selon la météo… Différentes réponses tout aussi vraies les unes que les autres. Je crois qu’il en va ainsi pour chacun d’entre nous : nous vivons tour à tour dans plusieurs mondes. Plus ou moins vivants.

Pour ma part, le monde du collège, régi par des règles, des règlements et des horaires, est celui où je dois mettre mon énergie à détruire la barrière de la langue, qui me sépare de certains élèves. Celui où, avec eux, il faut construire une langue commune qui nous permette de nous entendre. C’est un combat de tous les jours. Ce monde bruyant – parfois violent  – me fait vivre et me permet de rejoindre d’autres mondes.
Le monde noir, blanc et silence des pages imprimées, par exemple. Depuis longtemps, depuis l’enfance, mon refuge et mon voyage. Dans le monde de la fiction, nous vivons plus intensément, plus fort, plus libres et tout fait sens. Libre à nous d’en sortir à notre gré.
Le monde où je vis s’écrit aussi. Il sort de mon corps, de mes mains, se crée sous mes yeux. Ce n’est pas un monde doux. Là encore, il me faut détruire des barrières, me battre contre les mots, mettre de l’ordre dans ce champ de bataille, tenter de donner du sens.  Le monde des rêves où je vis la nuit y ressemble. Ces dix–neuf nouvelles écrites à différentes périodes en offrent un reflet. Certaines d’entre elles ont déjà été publiées sous une autre forme. La dernière du recueil « le jour est rond » a été la première à m’autoriser les suivantes. Malgré ses imperfections, je l’ai laissée telle quelle. Je la récrirais autrement maintenant.
Bref, quelle était la question ? Dans quel monde vous vivez ? Je vis dans le vaste monde. Je vis dans un monde qui ne se pose pas de questions et ça me pose question. Je vis dans un monde de certitudes et je crois que ce n’est pas mon monde préféré. Je vis dans un monde noir, blanc – et cependant haut en couleurs – et silence.