Mots-clefs

steppe

( à Jan Doets, humaniste / aux amérindiens, aux cosaques, aux mongols, … à tous les peuples)

pour cette année qui commence
ce temps marqué par l’homme
sa botte – sa soif – son dérèglement – son joug – son poids

et pour
ce temps qu’imposent les saisons affolées
ce passage
ce gué
cette nature soumise ou exposée
à la botte – à la soif – au dérèglement – au joug – au poids

pour ce flot sans cesse écumant
ces vagues sur nos sables fins et nos rugueuses falaises
ce flux qui construit en notre chair en notre esprit
l’être multiple
et multipliant ce qui peut le soustraire
fort et faible de ses atermoiements

pour cette année
somme toute dérisoire
petite crotte dans les millénaires échus

j’ai mes souhaits pour mes pairs
pour les petites sœurs
et pour les petits frères
car nous sommes petits n’est-ce pas
dans le bordel furieux
dans le désordre grandiose
de l’univers qui passe

je dis j’ai mes souhaits
ils sont semblables aux vôtres
enfin j’ose espérer
qu’un peu de colle adhère nos fugaces pensées
tendres
et amoureuses
amicales
et joyeuses
(j’allais écrire soyeuses
la douceur d’un lapsus)
que nos corps soient vifs
que nos âmes soient justes
et dénuées d’opprobre

pour cette année qui commence
ce temps marqué par l’homme
sa botte – sa soif – son dérèglement – son joug – son poids

je tente un “je vous aime”

Texte : Zakane