fantômes 1

doutes blancs… fantômes de la chambre… souvenirs d’errances ou de vies fantastiques… le théâtre de mon sommeil absent

la nuit ne s’éteint plus
comme la fusion au cœur du réacteur
la nuit m’étreint blanche
je vois passer le jour d’après
les yeux grands ouverts
je vois l’assassinat du jour d’avant chaque nuit

dans la cendre… un oubli… la peau du temps… une tristesse valeureuse

ceux d'avant

ceux d'après

Texte/Illustrations : Pierre Vandel Joubert