Mots-clefs

à l’ouest du ruisseau je demande à un bûcheron
où est la hutte du vieil ermite Lu Yu ? loin là-bas
vers ces arbres antiques mêlés aux rochers
après le sable du torrent limpide fougueux
1000 lis vers les pics sous la pluie sombre
là où le sentier sinueux entre dans le nuage
à petits pas j’arriverai au couchant… bien après les oiseaux
là-bas rempli de sarrasin… encore tout fleuri en ce moment

Wen Ting yun 溫庭筠 (812-866) est issu d’un milieu aristocratique de la cour impériale: entouré de courtisanes musiciennes et chanteuses, il menait une vie de débauches à Chang’an, capitale des Tang. Ses fréquentations multiples l’amenèrent à une grande connaissance de la musique qui fit de lui un des maîtres du poème chanté, précurseur du genre poétique « xi » de la dynastie Song. La majeure partie de ses écrits fut hélas perdue alors que l’ami Ting yun a produit toute une œuvre en prose, un traité sur le thé, de nombreuses ballades en vers de 7 caractères. Un moment il fut compagnon de la grande poétesse Yu Xuanyi, il occupa une carrière de fonctionnaire médiocre, pour finir sa vie seul … dans la misère.

 

Transcription : l’apatride