Tags

,

lhiver-cosaque

les feuilles de kakis virent pourpres sous le givre

le ciel émeraude comme l’eau du Pavillon rouge

j’aperçois des verts bambous superbes pour personne

demander à un voisin un crochet et vite ouvrir la porte

 

Li Yi 李益 (748-829) était avant tout poète: trois de ses nombreux poèmes figurent dans l’anthologie des 300 poèmes des Tang. Il fut gouverneur d’une importante capitale avant de prendre une retraite prématurée pleine de solitudes et de joies.

 

Transcription + tableau : l’apatride
L’image est agrandissable par cliquer