« Novembre à Prague » relate un voyage dans la capitale tchèque au mois de novembre 2005, après des notes prises sur des carnets durant le voyage, l’ensemble fut ensuite repris et publié sous le titre de Novembre à Prague, il est le dernier livre de la trilogie parue aux éditions DLC en 2006 après Cafés de la pleine lune et NOIR et BLEU.

Il faut lire Philémon Le Guyader, pour saisir toute la finesse et la brutalité qui tisse la poésie, l’errance ou l’exil qui l’habite invariablement, ce qu’elle raconte aussi de son auteur, bien dissimulé entre chaque mot. La précision de l’écriture de Philémon Le Guyader explose à chaque vers. La sécheresse apparente des textes transmet tout un monde intérieur et géographique. Terriblement humain et donc forcément loin d’une morale trop formelle pour être honnête. C’est que la poésie ne porte pas seulement la beauté, elle parle surtout de vérité. Parfois dérangeante toujours puissante. Le rythme que Philémon Le Guyader impulse à sa poésie a quelque chose de profondément musicale, et de noir. Dans le sens d’un roman réduit à son essence, à l’essentiel, donc à sa poésie. C’est-à-dire un phrasé exceptionnel, une langue chavirée…Un authentique univers.

Extraits :

Maintenant
c’était simple
ou presque
je connaissais deux femmes à Prague

deux femmes belles

l’une était ma banque ma sorte de banque
l’autre
ma corde rouge
ma maîtresse

j’avais les bons tuyaux du coin
grâce à Zell
et les Wavemen

je n’avais plus qu’à laisser vivre
et attendre les papiers français
simplement

simplement je devrais toujours me méfier
du marché de noël
du centre ville

éviter ça
au possible

et j’irai bien
j’irai bien

******

Ce qu’il fallait
d’abord
c’était récupérer
d’autres 5000

Eva
Eva
c’est encore moi

car à l’hôtel de la rue Husitská
ils m’avaient pas oublié

fallait pas
que je me casse
comme ça
à l’improviste
en pleine nuit

Non
fallait pas

d’ailleurs j’aime pas ça moi
les départs à l’improviste
pas pour de l’argent

à cause d’une femme
oui
mais pas pour de l’argent

Novembre à Prague – Recueil de Philémon Le Guyader – ISBN : 978-2-492483- 12-7