Mots-clefs

desparcelles

Nous entrâmes enfin
sans encombre
désireux de cette
immense étendue

de si beaux soupirs
et des peines
ensevelies

les tombeaux en sont
pleins mais pour
réponse nous avons
notre champ des
supplices

lorsque l’esprit finit
avec le corps
sitôt ma bouche
posée sur la tienne

Texte et photo : Yan Kouton