Tags

pour les cosaques - le serein

S’en venait le soir
à tous petits pas
ma peau frissonnait
tombait le serein
La marée haute
remplissait le lit
de l’estuaire
Le soleil glissait
à la surface
de l’eau gris pale
qui venait mourir
sous notre talus
Le souffle de l’air
restait en suspens
Le cri d’un enfant
un petit rire
l’appel de Marie
comme un tintement
une musique
chantant dans la paix
Un bruit de course
petits pieds légers
brisant silence
Une voix qui vient
et un léger choc
la voix du père
revenue d’antan
Au coin de ma vue
ta canne, ta main
L’instant du rêve
qui s’effiloche
et je t’écoute
Je pense c’est bien

.

Texte et photo : Brigitte Celerier