Mots-clefs

Teruel-19Les survivants échappent de leur caves et leurs trous, le visage de cet homme raconte son histoire à lui.

Comparez son visage avec celui de l’homme photographié à Teruel en décembre 1937 par Robert Capa, en regardant la photo ci-dessous, qui émergeait de ‘La valise mexicaine’. Il y a une certaine ressemblance, même s’il porte un autre garçon.

J’ajoute que je n’ai pas encore pu établir sans l’ombre de doute qui était le photographe des  26 images que j’ai trouvé parmi les papiers de Terborgh. J’ai toujours présumé que c’était son ami Timuszko, photographe lettonien qui avait accompagné souvent Terborgh, entre autres pendant l’entrée des troupes italiennes en Santander en Août 1937 : (http://www.lecuratordecontes.fr/moussia-46-1935-1937-les-annees-fatidiques-dantonini-22/).

La Valise mexicaine-Robert-Capa -Teruel Blog

Teruel-21Les deux copains. Une mise en scène ? Peut-être. Quelques cyniques le disent aussi de la photo fameuse de Robert Capa, l’homme frappé par une balle en sursautant une tranchée. Qu’importe, l’image de Capa a transmis exactement ce qu’il voulait dire et le monde a compris. Timuszko a vu le garçon, et le mannequin au sol. Lui aussi voulait fustiger cette absurdité, la guerre,  il a mis les deux garçons côte à côte. Une image forte, vue entre les autres.

Teruel-23

Teruel-20

Teruel-22Le motard donne de ses nouvelles.

(à suivre)

Texte: Jan Doets , qui a retrouvé les 26 négatifs, par hasard, dans une enveloppe du Bar Basque à Saint-Jean-de-Luz, cachant un coin d’une autre enveloppe, sans inscription aucune,  autre qu’un cachet de la censure franquiste, parmi de la paperasse pas archivée de F.C. Terborgh. Une étude minutieuse des détails me convainquait que les photos furent prises pendant la bataille de Teruel. Tous les droits sont réservés.