Tags

Comme des herbes

avant de se dessécher
l’herbe a poussé
émeraude
malachite
turquoise (presque)
verte comme l’aube du cri premier
entre les tiges de notre mère

et nous sommes verts
petits êtres pétris de connaissances
fausses ou non configurées
nous séchons
et allons donc
bergère

comme ces questions
la souris verte
nous hantent
ne savons que le lavage
et rien nous essuyons
suite aux douches impropres

poussons
mais sommes en rang
herbes des potagers
bien alignées
pour se confondre
avec la mort
sans rien toucher
de ce peu de vie

(guili)
je te chatouille
mais rien n’y fait
le sourire construit
rien des veines
du cœur
des sangs

comme ça
la satisfaction

comme des herbes
sur le fossé
redevenons

Texte : zakane