image0 (1)

J’ai appliqué Bruits de la mer contre mes pavillons.
Un paquet de mots durs, soudain, me traverse — vent, froid mouillé, récif — qui éclabousse la chambre tournée vers l’horizon, en gros filets ruisselle, entre mes draps, jusqu’aux pieds nus.
La peau noire du granit.
Le goût retrouvé de la poussière d’eau.
À nouveau un baquet de glauques, éventail d’écume, grondement d’aluminium : la vague brisée qui, tout à coup, resurgit au creux du lit douillet.

Texte : Nicolas Bleusher
Photo : Marie-Philippe Joncheray

Sur l’auteur

image0

Nicolas Bleusher, né à Dunkerque, dans le Nord, vit aujourd’hui à Paris.
A publié, en janvier 2019, L’embarcadère aux éditions Jacques Flament, un recueil de textes courts sous-titré Confidences, fantaisies et autres curiosités à la fenêtre…
Participe aux revues Méninge, Dissonances ou L’allume-feu.
Présente ses derniers textes sur son blog personnel : L’atelier (https://nicolasbleusher.wordpress.com)