Mots-clefs

pour-les-cosaques-quatre-tankas-pour-une-image

les plaques d’enduit
désagrégées révèlent
l’âme du vieux mur
par la plaie effrangée
surgit l’appareil blessé

fatigue et chaleur
le maquillage glisse
sur la vieille peau
et tes ans, leur souffrance
s’exhibent, ridicules

tes illusions fuient
ton insouciance glisse
ta peur est à nu
tu ne peux plus refouler
la montée de tes craintes
ta faiblesse et tes haines

ou plutôt

ta grâce fanée
ta tendresse attaquée
sourire sali
mais dessous l’ossature
ferme, claire, renforcée

 

Texte et photo : Brigitte Celerier