Tags

Coquelicot

météorologie des caprices
raperchée au ramasse -miettes des neuvaines ordinaires

la pluie tourne autour des nuages
comme si je pliais à la chaîne la toile du ciel

hanches démises et pluie de mains

aurez-vous encore pour moi
des coquelicots et ce bazar de poitrine
aurez-vous
à l’empan de bras
un tollé de mer intérieure

ô cette chose à dire
douloureuse
qui dépolit le rêve et la lune
livrée à des intercessions de climat
qui fermentent comme de l’hématome

***

les ombres se sont assises sur mes épaules
me défaire de ton dos

tailler la cagoule
la nuit a bien deux trous
son poème et le mien

m’inscrire dans les textures gaufrées, les couches où l’on ne dort jamais
me meurtrir d’empreintes
elles retournent dans l’implosion grave
allez! allez! la mort! y en aura pas pour tout le monde
alors qu’on s’applique! qu’on s’implique bordel!
l’ampoule a sauté vers 2 heures.

Texte : Anna Jouy
Image : Roger Latour, « Amnésie générale »