Mots-clefs

 

Est-ce ainsi que les hommes vivent?

 

Oiseau-3

Aux temps des gelées ou autres canicules, souvent tu l’attendais en début de nuit avec un bout de pain rassis, il venait mendier un peu de graisse ou d’eau. À quel moment du jour cette fois-ci, l’ami est-il venu sur ta terrasse déserte arrêter son vol et finir à terre? Tu ne sais pas. Les oiseaux ne meurent donc pas légers, à rester dans le ciel de leurs ailes. Ils ne meurent pas non plus, posés et fiers sur la branche du plus bel arbre. Tu voulais croire à cette croyance, une de tes nombreuses croyances d’enfant.

Oiseau-2

Et ta tristesse aujourd’hui aux aguets, sortira de toi, définitive tel un oiseau… tu crois.
Est ce ainsi que les oiseaux vivent? Écrivait-il peut-être ceci pour ton ami et toi :

« J’ai chanté tant qu’à me taire
Les oiseaux me soient venus
Sur l’épaule y croyant faire
Voyage dans l’inconnu

Des oiseaux posés sur sa tête
Ou son épaule d’autrefois
L’homme comme un champ de bataille
Où l’on met longtemps à mourir
Dans les fientes blêmes du ciel

Chanson de l’aveugle
Qui cherche un oiseau
De ses doigts agiles
Dans le ciel des mots  »

Aragon.
(Poèmes des années soixante)

Texte et photos : l’apatride