Mots-clefs

pour ce serait - 46 vivre là

Ce serait, oh l’ai souvent désiré ! Ce serait vivre là,

en pensant que cela pourrait être ailleurs quand le voudrais.

Ce serait avoir, bien faut en passer par là, ce serait avoir un bateau

pas le plus beau, pas le plus grand, et surtout pas le plus rutilant.

Ce serait avoir un bateau avec du bois peint et repeint,

juste ce qu’il faut d’accastillage à briquer, utile et sans clinquant.

Ce serait être au coeur de la ville, sans lien,

regarder les gens qui du pont du métro nous regardent sans nous voir,

entendre les voitures tourner sur la place,

et les planches à roulette sauter au bord des trottoirs,

mais ce serait penser qu’au delà de la porte coule la Seine,

qu’on pourrait la suivre en glissant vers l’océan ;

mais ce serait penser qu’en s’enfonçant sous le pont comme les bateaux de promenade

on aurait le canal, le bassin de la Vilette et ce qui dort en son fond,

le canal de l’Ourcq, les immeubles, ateliers, rails, arbres,

une coulée tranquille jusqu’à Villenoy où s’amarrer,

juste pour marcher un peu, retrouver la Marne

qui dort lovée au coeur de Meaux.

et puis repartir en jouant à suivre-éviter la rivière..

Mais ce serait en fait rester là, et regarder les gens au soleil

sur le quai d’en face.

Texte : Brigitte Celerier