Mots-clefs

ce serait - 43 - dans la ville désertée

ce serait
juste après la pluie,
un café fermé,
une terrasse,
flottant sur mer de feuilles
des chaises et des tables
comme oubliées là

ce serait
pour nous regarder,
pour pouvoir parler
nous y installer
pénétrés d’humidité
et rester figés
Ne pourrais parler

ce serait
tenter d’écouter
reprimer frisson
chercher réponse
mais n’avais capté que sons
mon crâne réduit
glaçon douloureux

ce serait
ton agacement
ou résignation
un sourire enfin
nous lèverions, partirions
unis dans l’envie
d’un café trop chaud

Texte et photo : Brigitte Celerier