Tags

,

pour la dame

ce long cortège  blanc, la mort prendra des allures de talc

un encens, des parfums qu’il faudra embaumer

j’ai sorti ma robe de mémoires

mais que garderai-je pour la promenade

la nudité fraîche des canaux et les herbes tristes

la brume s’en vient

s’en monte

mes  respirations se feront lourdes

angines pleines

de ces noces de coton  et de camphre

débute maintenant la procession silencieuse

où le vent pousse solennel gamin

ta péniche qui veut se noyer dans l’oubli

et tant que j’écarquille les yeux

l’image

de nous amis

dévorée lentement

par  les douces mites  des laines du ciel

Texte : Anna Jouy
Image: ‘Pour la Dame’, par Carol Shapiro
Note de l’éditeur : Carol Shapiro est morte. C’était le 3 d’avril quand j’avais mon dernier contact avec elle. Après qu’elle avait rejoint les Cosaques, on échangeait des petits mots et des haikus de temps en temps. Elle rêvait encore de revenir après son long  silence, et me donna la permission de reprendre les quatres textes qu’elle avait déjà contribués, avec les mots :  « oui fais circuler les textes, c’est un beau cadeau vivant – mes amis cosaques me manquent, à plus, cher Jan. » J’en ai repris deux  le 11 et 29 avril. Les deux autres suivront demain, le jour de son enterrement, et après-demain. JD.

P1000386