Mots-clefs

Int-neurogie

L’autre jour, en rêvant par la campagne portuguaise, le beau hasard a voulu que je passai par la ferme de Maria João Pires. Séduit par des bribes de musique, j’entrouvris la porte de derrière. Le bonheur! Elle était en train de donner un masterclass. Elle demanda justement à un gaillard blond s’il jouait avec son corps ou avec son cerveau

Le gaillard joue un staccato et Maria l’arrête, en disant: Qu’est-ce que vous ressentez? Il faut le ressentir avec votre corps, non pas (elle se tape sur le front) avec votre tête – n’entendez pas ce que je dis, je n’existe pas, vous êtes, vous ressentez maintenant, je vous aide à ressentir quelque chose – il faut le ressentir avec tout votre être.’ Puis, elle chuchote: ‘allez, allez, allez.’

L’étudiant joue. Elle l’arrête encore et lui demande: ‘Qui dit ça? C’est vous…? Vraiment?

L’étudiant: ‘Mon cerveau, mon sens du style quand je dois jouer un staccato!’ Maria: ‘Ce n’est pas bien… et un peu plus tard elle ajoute: ‘il ne faut pas faire, il faut ressentir.’

En suite, le pianiste brésilien Caio Pagano cite Mahler : ‘la partition a tout ce dont vous avez besoin de savoir pour la musique, sauf l’essentiel.’

Écoutez ce fragment du documentaire superbe “Imaginez-vous… pianiste de concert”

Texte : Jan Doets