Tags

jan doets

En retraite depuis les années 1990, je passais mes jours avec des belles occupations que je n’avais pas pu pratiquer régulièrement depuis mon enfance: écouter de la musique, lire des livres en plusieurs langues. Puis, en 2012, j’assumais à nouveau une forme de travail: je m’établissais sur le web. Au début avec mes trois blogs du Curator, puis, à partir d’août 2013, avec le blog Les Cosaques des frontières et à partir de juin 2015 avec les Éditions QazaQ.

Mais tout ceci est devenu très prenant, un certes très joli boulot, mais lourd et qui m’occupe du petit matin au soir.

J’ai décidé de prendre ma retraite pour la seconde fois de ma vie afin de revenir à mes passions bien trop négligées depuis 2012 : la lecture, la musique, l’écriture et les promenades.

Je n’ai pas pris cette décision légèrement. Tous ces derniers mois, j’ai lutté contre cette idée, en balançant les pour et les contre, mais surtout en pensant à vous, mes amis qui m’avez soutenu généreusement avec tant d’intérêt et d’enthousiasme. J’ai pris ma décision.

1  J’ai déjà interrompu l’existence des trois blogs du Curator – en trois langues – tout en gardant leurs textes sur mon disque dur. Qui sait, un jour, je pourrai convertir les 50 épisodes de Moussia en un livre sur papier?

2  Dans quelques jours, je vais clore le site des Éditions QazaQ. C’était une belle aventure que s’est regrettablement échouée. Depuis un an, les ventes et téléchargements (qui étaient déjà minimes), se sont réduits à un ou deux par mois. Triste mais pas déçu. Comme un pêcheur au bord d’une rivière. Le temps, l’air du temps a fait que les poissons n’ont pas mordu et pêcher c’est aller à la rencontre de l’inconnu. Le pêcheur n’y peut rien. Il a fait ce qu’il devait, il a profité des heures au bord de l’eau . Il ne regrette pas son temps.

Ce blog très bien lu «Les Cosaques des frontières – refuge pour les dépaysés» continuera d’exister. Je ferai encore paraître des nouveaux textes. Mais je vais me retirer de Twitter et Facebook, comptant sur mes 190 abonnés solides pour faire suivre la distribution. En ce moment, le blog est lu régulièrement par quelque 350 lecteurs par mois, et par quelque 500 passants par mois d’extra.

 

Texte : Jan Doets
Photo: Giovanni Merloni, 2013