Mots-clefs

langle-mort

Tu te tournes
Et tu vois
Je me tourne
Et je ne vois rien
Qui vaille
Qui vive
Qui veuille
Qui vienne

L’angle mort est le mien

Tu ne vois que
Ce qui palpite
Je ne vois que
Ce qui
S’effondre
S’oublie
Se désagrège
S’efface

Le jour où l’autre vie commencera
Glissement
Confusion
Pénombre
Transparence
Avalement

Tu vois ce que je vois
Tu vois ce que tu vois
J’ai imaginé qu’un seul œil soit nous
Que ce qui s’effondre s’efface s’oublie se désagrège soit par toi reconstruit
Par ton œil qui est notre œil
Notre œil qui ne voit plus quand il est moi
Notre œil qui voit quand il est toi

L’angle mort par toi comblé

 

Texte et photo : Claude Enuset
La photo est agrandissable par cliquer