Mots-clefs

sanctum-s

L’air interrompu,
les forces évanouies…Vers
un sanctum sanctorum
au départ incertain,
que l’on découvre
dans sa limpidité
trompeuse, ce calme
un peu suspect, sans
l’entrave d’un reflet,
« nous arrivons dans la
rue »…Celle de Bellow,
et tous les accessoires…
Ce paysage à l’origine.
Sur lequel on imprime les
morsures, les renoncements,
et toutes ces traces que l’on
prend pour des replis,
ces rayures dans le
visage.  Cet air
interrompu que l’on
donne pour décri.
Avec l’insistance
d’un appel au…Ce
parcours étrange,
brisé maladroitement,
serti d’adieux…
Ma canne le dit pour moi
Il doit bien y avoir quelque
Part cette rumeur énorme
Que le temps n’efface pas –
Un peu comme l’amour
Que je te porte – je suis
Tellement épuisé que je
Perçois le bruit de la
Ville pour ce qu’il est –
Un soulagement : je
Suis toujours vivant –
Tu vas rentrer bientôt
Je serai pour toi

 

Texte et photo : Yan Kouton