Mots-clefs

 

11-fragments

1
Je suis un type formidable.
ou
Je suis un père modèle/Je suis un amant incomparable/Je suis un artiste inspiré.
ou
Je suis vaniteux, égocentrique, pathétique et nuisible.

Ou ce que vous voudrez, mais faites gaffe je suis rancunier.

2
Quoi qu’il en soit, je suis mort bien trop jeune et né bien trop vieux.

Quoi qu’il en soit, j’arrive toujours trop tard et repars toujours trop tôt.

Quoi qu’il en soit, j’attends souvent mieux et ne trouve souvent que moins bien.

Quoi qu’il en soit, j’entreprends avec bonheur un tas d’activités que je rate et réussis avec effroi un tas d’autres dont je n’ai que faire.

3
Je suis Alain Bashung/Je suis Copi/Je suis Jean Echenoz/Je suis Delphine Seyrig/Je suis Alain Resnais/

Je suis Anne Sylvestre/Je suis Robert-Louis Stevenson/Je suis Michel Piccoli

4
Je me regarde dans le miroir et vois un autre moi étranger à ce que je suis.

Je deviens peu à peu le moi que je ne voulais pas devenir. Le moi que d’autres veulent que je devienne pour les conforter dans l’image qu’ils ont de moi et qu’ils croient juste.

Si je est un autre, l’autre m’échappe et s’en va bourlinguer sur les routes du bonheur sans moi.

Si un autre est moi, je m’échappe et m’en vais bourlinguer sur les routes du soleil couchant, sac au dos, Opinel en poche, avec mon masque d’ours et un grognement prêt à sortir en cas d’agression.

5
J’ai toujours rêvé d’être culotté, audacieux, téméraire et aventureux.

Je ne suis que lâcheté, esquive, fuite et abandon.

6
J’aimerais voir des photos de moi ci et là. Seules quelques photos de moi enfant logent dans des cadres démodés chez ma mère. Pourtant, des photos de moi agrémenteraient joliment quelques intérieurs à la dérive, rehaussant du sourire que je n’ai pas, le papier peint terni ou la peinture défraîchie des murs silencieux.

7
J’ai toujours rêvé d’être petit, gros, barbu avec des yeux marrons.

Je ne suis que finesse, grandeur, peau de velours et regard bleu azur.

8
Je suis un ange/Je suis un écureuil/Je suis un idiot/Je suis un ouvrier/Je suis un ours/Je suis un artisan/Je suis un épicier/Je suis un enfant dont l’épicier frotte le visage avec un kleenex avant le retour des parents/Je suis amnésique pendant 35 ans/Je suis chaque enfant abusé/Je suis le gamin qui se tait et oublie/Je suis l’adulte qui se souvient et qui parle/Je suis l’assassin peut-être de celui qui salit mon enfant sous la douche.

9
Je suis le Capitaine Nemo/Je suis Zorro/Je suis Belle et Sébastien/Je suis le lieutenant Drogo/Je suis Saturnin le petit canard.

10
Je me retrouve dans les photos de mes enfants où je lis l’apparition de traits semblables aux miens à l’âge qu’ils ont, quel que soit cet âge. Un portrait de moi se dessine au travers de ces photos d’eux et ces photos d’eux sont en fait des photos de moi déguisé en eux. J’apparais, tel un fantôme désabusé, derrière leurs visages en devenir. Ces photos d’eux jeunes contiennent des photos de moi vieux. Eux et moi nous confondons et cela me conforte et réconforte.  Et laisse une trace de moi, malgré moi.

11
Je suis mon étranger mon lieutenant mes enfants mon bonheur ma mort mon miroir mon fantôme.

 

Texte et photo : Claude Enuset,  nouveau Cosaque, qui se présente
cliquer sur la photo pour l’agrandir