Tags

Couv Cosaques Suite Mexicaine

Votre éditeur est heureux de vous annoncer la 34e parution aux Éditions QazaQ :

“Suite mexicaine” par Bona Mangangu et al..

Bona Mangangu  nous écrit le suivant :

« En 2014, pour ses 70 ans, l’ami Claude-Henri Bartoli que j’avais connu dans le Sud de la France, à Montpellier, avait confié six gravures à six auteurs francophones en vue d’une exposition. Libre à eux, ensuite, d’exercer leur imagination autour de cette magnifique création : écrire un texte, dessiner, sculpter ou peindre. Nous avions tous écrit un texte.

L’exposition avait eu lieu dans la maison du peintre mexicain Manuel-José Othon à San luis Potosi au Mexique. Nos textes avaient alors accompagné ceux de Michel Butor et de Michael Gluck. Les six livres d’artiste ont depuis rejoint les archives de Claude-Henri Bartoli à Bédarieux, dans sa demeure du Languedoc.

C’est avec joie que j’ai répondu par l’affirmative, il y a deux mois, à la proposition de Jan Doets de publier mon texte aux Éditions QazaQ. Il en a assuré la traduction en Anglais. Sur ma demande – formulée comme une boutade.

Deux autres amies se sont fait prendre au jeu. Wenjue Zhang est une jeune artiste et traductrice confirmée. Elle prépare une thèse à la Sorbonne. Originaire de Shanghai, elle a traduit le texte en chinois.

Pilar Beltrami vit à Lausanne. Elle y enseigne l’espagnol. C’est également une artiste et une traductrice. Elle chante et écrit des poèmes. Elle est originaire de Barcelone. Les liens historiques entre L’Espagne et le Mexique, matrice originelle de mon texte « Suite mexicaine », ont sans doute pesé sur sa décision et accompagné son élan. Admirable.

Le petit cercle formé autour des gravures du peintre français, à San Luis Potosi, s’est peu à peu agrandi. Parties du Mexique, les gravures ont touché les bords de la Mer du Nord, les rives de la Méditerranée et de la Mer de Chine, en passant par les berges du fleuve Congo, en Afrique. En nous, grand et généreux, le souffle du monde.

Ce projet est conçu comme une véritable « poétique de la relation ». En publiant ce texte sous une forme multilingue, Jan Doets redonne un éclat inattendu aux mots « collectif et amitié ». Qu’il en soit vivement remercié. »

Pour télécharger le recueil, cliquez sur : http://www.qazaq.fr/pages/suite-mexicaine

Pour quelques détails de l’auteur, sur : http://www.qazaq.fr/pages/bona-mangangu/
Pour notre catalogue de livres par genre sur : http://www.qazaq.fr/catalogue-par-genre/

Je vous souhaite une bonne lecture !

Jan Doets, éditeur