Tags

Finale Couv Antimonde

Votre éditeur est heureux de pouvoir vous annoncer une nouvelle parution: un recueil de Ly-Thanh-Huê (dont, parfois, le nom de plume est Lan Lan Huê), portant le titre : “L’antimonde”.

Cinq histoires, fantasmagoriques, avec des touches de ‘thriller’, dont le contenu et style se distinguent remarquablement de ce que nous connaissons déjà de sa belle oeuvre. Cinq histoires inédites, illustrées avec des peintures de sa main.

Ly-Thanh-Huê, sur son écriture:
« La fréquentation de l’inconscient, le mien et celui de quelques autres m’a poussée à écrire et à faire entendre la porosité des frontières qui séparent ce que nous croyons être le monde de la réalité et celui de l’intériorité ».

Anna Jouy , à propos de ce livre étonnant:
“Elle appelle ça l’Antimonde.
Est-ce un monde qui absorberait l’autre, celui dans lequel nous faisons bonne figure et qui s’effacerait imperceptiblement?
L’envers du sablier, ce que le temps déconstruit d’un côté et reconstruit ailleurs?
Antimonde, les dessous du réel, les profondeurs inexplorées du miroir dans lequel nous croyons vivre?
Mais au fait, quelle vie rêve donc l’autre?
Échapper à son histoire, glissant d’un rôle vers une nouvelle tournure. Une existence floue, entre tant de formes à prendre et essayer. Comme l’eau, d’un verre à un vase, toujours le même fluide pourtant, mais cette éventualité différente d’elle-même?
Ambiances!
Entrer dans l’état de rêve d’un monde, où ce qui se passe dans la tête n’a plus de frontière avec ce qui advient dans la réalité. Se promener dans la zone limite, dans la faille, là où on ne saura pas si l’on est simple reflet ou véritable objet… Se balader comme des âmes errantes dans l’interstice, juste sur cette arête posée,celle de l’écrit, de l’histoire, là où on ne peut que se situer quand il s’agit de concrétiser en mots, en nouvelle, en poème, ce qui a été surpris, saisi subrepticement dans l’ailleurs. Une force créatrice reconfigure et endosse nos multiples personnages. L’écriture est bel et bien ce «  monde imprégné d’altérations et de déformations » qui sans fin inquiète sa propre réalité, l’interroge et la déstabilise. Une secrète migration intérieure, où l’on se frotte à la douane, ne sachant encore et même jamais, si une ligne a été franchie.”

N’hésitez pas à télécharger ce livre magnifique de Ly-Thanh-Huê, en poursuivant peut-être avec d’autres téléchargements choisis parmi les dix-neuf livres, déjà, du catalogue des Éditions QazaQ qui ont besoin de votre coup de pouce ! Voici les liens :

L’antimonde : http://www.qazaq.fr/pages/lantimonde/
Ly-Thanh-Huê : http://www.qazaq.fr/pages/lan-lan-hue/
Tous les livres et auteurs :  http://www.qazaq.fr/livres-et-auteurs/

Je vous souhaite une bonne lecture

Jan Doets, éditeur