Mots-clefs

Teruel-17

L’entrée des franquistes dans la ville, après le départ des républicains. Décor et ambiance d’opéra, Luciano Pavarotti. Une atmosphère lugubre après la tuerie et la destruction que nous allons voir dans les billets suivants. Il se promènent dans la rue qui mène à la Plaza del Torico.

Teruel-18

Teruel-14

Teruel-24

Teruel-16

Le livre … le mot écrit … un officier qui lit un pavé, commençant à la page 1 …  « Longtemps, je me suis couché de bonne heure » ?

L’homme à gauche a volé un grand réveille-matin et l’a fixé sur son épaule gauche …

Teruel-15

En arrière-fond,  les deux tours de La Escalinata,  l’escalier monumental néo-mudéjar qui relie la Paseo del Óvalo à la Plaza de la Estación. Spectacle absurde, avec ces soldats néo-mudéjars, les passants Maures.

(à suivre)

Texte: Jan Doets , qui a retrouvé les 26 négatifs, par hasard, dans une enveloppe du Bar Basque à Saint-Jean-de-Luz, cachant un coin d’une autre enveloppe, sans inscription aucune,  autre qu’un cachet de la censure franquiste, parmi de la paperasse pas archivée de F.C. Terborgh. Une étude minutieuse des détails me convainquait que les photos furent prises pendant la bataille de Teruel. Tous les droits sont réservés.