À PROPOS

Il n’y a pas besoin d’émigrer pour se sentir dépaysé. Le monde autour dépayse.Donc, on se réfugie souvent dans sa tête, où l’on se trouve sur son propre terrain. Dans son propre pays ou les autres n’arrivent jamais, sauf pour des visites à la frontière. Où l’on peut se reposer, la nuit, aux bords d’un lac blanc où croissent les fleurs du silence nourricier. Où l’on peut lire, se penchant au-dessus les épaules de Fosco Zaga, l’ancien  Livre secret de son grand-père Renato, sept pages blanches montrant que tout est encore possible.

Où l’on peut voyager verticalement, comme fit remarquer Johan Brouwer,  un écrivain hollandais des années trente, dans la toute petite cellule de prison où il était enfermé longtemps pour un meurtre passionnel, avant de devenir un hispanologue fameux et d’être fusillé par les allemands pour un acte héroïque.

Il faut défendre ce territoire. Le désert est tout autour; les tartares, viendront-ils ? On guette, on garde son territoire, on s’imagine un cosaque des frontières.

Il y a beaucoup de cosaques des frontières, gardant leurs domaines. Parfois, ils se réunissent dans la ville, autour d’une table dans une grande volière, pour échanger des renseignements, dans un besoin – malgré tout – d’un peu d’amitié et de reconnaissance. Là, où les petits oiseaux vont-et-viennentL

Les voici :

J’ai toujours invité les Cosaques. Quand le site fut lancé le 20 août 2013, je fus déjà rejoint par Brigitte Celerier et Anh Mat. Serge Bonnery venait en septembre 2013, Anna Jouy en octobre, Christine Zottele en novembre, feue Carol Shapiro en mars 2014, suivis par Isabelle Pariente-Butterlin. Françoise Gérard et  Lanlan Huê m’ont rejoint en avril 2014. Tous les neuf sont restés mon équipe ‘noyau’, mes Cosaques ‘maison’ (la maison du Cosaque s’appelle Isba). Depuis avril 2014, j’ai invité beaucoup d’autres amis littéraires, ce sont les Zaporogues, les Cosaques libres, qui passent à l’isba de temps en temps. Marie-Christine Grimard, Marie-Pier Daveluy, Lelius (Perles d’Orphée), Thomas Fiera, Claudine Sales, Serge Marcel Roche, Anik Walachniewicz, Eric Schulthess, Sabine Huynh et Zakane prennent une vodka avec moi de temps en temps.

Jan Doets
sur Twitter : @Le_Curator

6 réflexions à propos de “ À PROPOS ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 129 autres abonnés